avocat indemnisation du préjudice corporel
 
 
  • avocat indemnisation victime d'un accident de la route

03 87 36 75 70

Indemnisation suite à un accident de la route

 

- Cabinet AD -

Une situation dont profite les assurances

En règle général, suite à un accident de la route, les assurances profiteront de votre état de faiblesse pour vous proposer une indemnisation minimum.

En tant que victime ayant subi un traumatisme et n'étant pas suffisamment informé de vos droits, vous allez accepter des conditions d'indemnisation le plus souvent indécentes.

Une indemnisation minimum par votre compagnie d'assurance

Pour vous proposer rapidement une compensation financière qui les avantage, les assureurs s'empressent d'évaluer et d'organiser unilatéralement l'indemnisation de votre préjudice.

La démarche de votre compagnie d'assurance sera :

  • de vous proposer rapidement une expertise amiable avec un expert rémunéré par elle.
  • de ne pas mentionner le fait que vous disposez de la faculté de vous faire assister par votre avocat et votre médecin rendant de fait l’expertise non contradictoire.

Pourquoi faire appel au cabinet d'avocat AD ?

Après un accident de la route, si vous faites appel à nos services, nous vous permettrons:

  • d'obtenir la désignation d’un expert judiciaire indépendant pour quantifier votre préjudice
  • d'obtenir une indemnité provisionnelle à valoir sur votre indemnisation future

L’indemnité provisionnelle obtenue tient compte de votre état de santé et de votre situation personnelle suite à l’accident.

Par la suite, notre cabinet sollicitera du Tribunal la reconnaissance intégrale de vos préjudices, physiques et psychologiques, patrimoniaux et extrapatrimoniaux, en application de la nomenclature DINTHILLAC.

 
 

Pour une première évaluation de votre situation et une prise en charge de votre dossier

pour obtenir une indemnisation à la hauteur du préjudice subi

 
 

Questions / Réponses

 

- Cabinet AD -

Qui peut être indemnisé lors d'un accident de la route ?

Toute personne considéré comme victime d'un accident de la route peut être indemnisé, ce qui inclut :

  • automobiliste
  • motard
  • passager
  • cycliste
  • piéton...
  • même le conducteur, s'il n'a pas volontairement commis une infraction
 

Peut on être indemnisé si le responsable de l'accident est inconnu, non assuré ou insolvable?

Dans ce cas, si le responsable de l’accident est inconnu, non assuré, insolvable, la victime sera prise en charge par le fond de garantie.

Dans le cadre de la loi BADINTER, la victime sera indemnisé par la solidarité nationale ( dont font partie les assurances, assurés, responsables des dommages...).

 

Quelles sont les préjudices pris en compte pour l'indemnisation ?

L’indemnisation de tout accident de la route ayant entraîné des séquelles graves, parfois des handicaps , suppose la reconnaissance de l'ensemble des préjudices, c'est à dire :

  • les préjudices temporaires (par exemple, les dépenses de santé dans le cadre des premiers soins)
  • les préjudices permanents (par exemple, les dépenses de santé qui ont un caractère définitif)
  • les préjudices patrimoniaux (par exemple, l'incidence sur la suite de votre carrière professionnelle)
  • les préjudices extra-patrimoniaux (le préjudice esthétique consécutif à un accident)
 

Peut t'on être sûr d’obtenir une réparation intégrale d'un préjudice après un accident de la route ?

Il n'existe aucune certitude à ce niveau sachant que dans un premier temps ce sera votre assureur qui vous fera une offre dans le cadre d'une procédure amiable d'indemnisation de votre préjudice.

La proposition qui vous sera faite par la compagnie d'assurance sera peu avantageuse pour vous et certainement bien inférieure à l'indemnisation réelle à laquelle vous pourriez prétendre.

Pour obtenir une indemnisation à la hauteur du préjudice dans le cadre d'un accident de la route, il vous faudra faire appel à un avocat capable de défendre au mieux vos intérêts.

 
 
 

Pour une première évaluation de votre situation et une prise en charge de votre dossier

pour obtenir une indemnisation à la hauteur du préjudice subi